La St Patrick en musique !

En ce 17 mars, on ne pouvait passer à côté de l’occasion de parler de l’Irlande ! Non, ce ne sera pas un blabla sur le pays, son histoire, son passé et son futur troublé. Au cas où vous ne le saviez pas déjà, on est sur un blog musical alors, oh étrange, on va parler de l’état de la musique sur l’île des petits lutins verres et des buveurs de Guinness.

The Blizzards

L’Irlande c’est The Pogues, U2 et les Cranberries. Pour les midinettes, c’est aussi The Script ou encore Snow Patrol. Mais ce n’est pas tout ! Nombreux sont les groupes qui ne dépassent pas les falaises irlandaises. Et c’est bien dommage. Pour exemple, The Blizzards. Vous n’en avez jamais entendu parler et pourtant, c’est un des groupes qui a vendu le plus d’albums en 2006-2007 avec leur A Public Display of Affection, produit par Michael Beinhorn, producteur des Red Hot entre autres noms ! Les chansons sont dotées d’une bonne dose d’humour, et d’auto-dérision sur fond de pop-rock-ska. Le groupe réitère l’essai en 2008 avec Domino Effect qui se classe directement à la 2ème position des charts irlandais, porté par des titres comme Trust Me I’m a Doctor. Mais les chansons studio ne sont pas à la hauteur de leur version live, malheureusement ! Maintenant, vous voulez les voir en concert ? Trop tard ! Ils font une pause !

Delorentos

Autre groupe à ne pas sortir des frontières irlandaises : les Delorentos. Comme leur nom de l’indique pas, Delorentos ne sont pas Espagnols mais bien Irlandais ! Formé en 2005, le groupe est considéré comme le fleuron de la scène indé dublinoise, remplissant les pubs aussi vite que les pintes de Beamish se descendent à Cork ! Souvent comparés à Bloc Party ou Franz Ferdinand, Delorentos ont sorti 2 albums à ce jour. Non sans difficulté, car en 2008, le groupe a manqué de se séparer à cause de problème de maisons de disques (qui a dit qu’elles étaient pour les artistes ?). Des titres comme The Rules et You Can Make Sound atteignent le Top 10 du classement irlandais. Et ce groupe-là n’est pas en pause alors il y a une chance que vous les croisiez au détour d’un pub de Dublin !

L’Irlande, c’est plus qu’un pays, c’est un état d’esprit qui se ressent souvent dans leur musique. Alors si vous voulez faire vos malins lors de vos soirées et parler de groupes que personne connaît, jetez une oreille à ces deux groupes ! Ou sinon, vous pouvez essayer de ressusciter la mémoire de JJ72, disparu en 2006, encore à cause des maisons de disques…