Record Store Day

Record Store Day

Retour sur le Record Store Day qui a eu lieu un peu partout dans le monde, samedi 16 avril. Pour la 4ème année consécutive, les artistes et maisons de disques se sont mobilisés pour offrir des éditions limitées, des raretés à choper seulement ce jour. Cette année, on pouvait compter The ViewI need that record, l’hymne officiel du mouvement 2011, en Angleterre; Midlake, Skip James, Nirvana, Gorillaz ou encore Radiohead. Le but est d’aller chez un disquaire indépendant (non la FNAC n’est pas un disquaire indépendant !) et de voir ce qu’ils ont reçu pour l’occasion.

La France vient juste de rejoindre l’opération cette année. Et il était temps. Les petits disquaires indépendants, qui eux, savent ce qu’ils vendent, sont une espèce en voie de disparition si personne ne fait rien. Et c’est dommage parce que c’est toujours bien d’avoir les conseils de personnes qui aiment leur métier, qui connaissent la musique et ce qui se fait de mieux.

Tout aussi louable qu’est cette opération, cependant, il faut avoir l’équipement nécessaire pour pouvoir écouter les chansons proposées, la plupart du temps. Les vinyls c’est bien d’en avoir, mais c’est encore mieux si on a l’équipement pour l’écouter. Le tout n’est pas d’acheter un objet collector, pour l’exposer dans sa chambre, même si, c’est sûrement un très joli objet de décoration. Ou alors, il faut que touteouie change ses goûts musicaux !

Mais tout ça pour dire, n’attendez pas le 3ème samedi du mois d’avril pour acheter un cd chez un disquaire indé, il faut le faire toute l’année. Oui c’est plus cher parfois, mais au moins vous savez ce que vous achetez et vous découvrirez sans doute des choses que les médias ne diffusent pas, et ça, ça n’a pas de prix !

Publicités