Jean-Louis Aubert – Live au Puy en Velay

Jean-Louis Aubert n’a plus rien à prouver et n’a pas besoin de venir se perdre en Haute-Loire. Et pourtant il fera les deux lors de son concert en plein au Puy en Velay, en ce 19 juillet frileux et humide. Entre Téléphone et sa propre carrière solo, il totalise presque 35 ans de carrière tubesque. Bref, c’est un monstre de la scène française et un des rares que Touteouïe affectionne. Un événement qui ne se rate pas.

3,500 personnes se sont réunies dans le parc de la ville pour entendre leurs morceaux préférés et les nouveaux titres issus de Roc’Eclair sorti fin 2010. Il fera bien sûr la part belle à cet opus sans oublier les grands incontournables de sa carrière : Alter Ego, Les Plages, Juste une Illusion, Locataires ou encore évidemment Voilà c’est fini qui terminera le set. Le public connaît les paroles par cœur et saute tandis que Jean-Louis Aubert ne rate pas une occasion de sourire et de prendre plaisir à ce rassemblement. C’est en effet, un artiste généreux et sincère qui serait content de jouer n’importe où dans n’importe quelle circonstance. Un vrai plaisir à voir.

Accompagné d’une dizaine de musiciens dont Richard Kolinka, son ancien collègue de Téléphone, Aubert se donne à 300%, blague dès qu’il en a l’occasion et remercie « ses amours » (le public) dès qu’il le peut. C’est également un guitariste impressionnant allant jusqu’à reprendre du Led Zep en plein milieu de Ça c’est vraiment toi. Parce que, oui, on a eu du Téléphone et ça fait bien plaisir ! (Argent Trop Cher, Un Autre Monde, Le jour s’est levé).

Le public est ravi et serait même capable de passer la nuit à écouter Aubert et ses potes. L’artiste aura d’ailleurs bien du mal à partir. Il reviendra après le 2ème rappel en disant : « Non, mais là, les gens vont croire que vous êtes fous. Il faut rentrer chez vous maintenant » en repartant avant de finalement revenir pour entonner deux autres morceaux, seul à la guitare. Il finira par quitter la scène après un concert de grande qualité, devant et avec des amis. Une grande fête où on retombe en enfance, bercé par les morceaux d’Aubert ou de Téléphone, et ça fait du bien ! Si vous ne vous êtes jamais égosillé sur Ça c’est vraiment toi en live alors vous ne pouvez pas comprendre !

Premier billet sur un artiste français, il était temps !

Aubert au Puy en Velay