Cloud Control – Live à Leeds

Cela fait maintenant un moment qu’on parle de Cloud Control sur Touteouïe. Après les avoir vite fait découverts au Live at Leeds, puis revus au Leeds Festival, on n’attendait plus qu’à les voir sur une scène faite rien que pour eux. C’est désormais chose faite et c’est dans notre salle favorite, Brudenell Social Club qu’on se retrouve à nouveau.

Cloud Control

Comme d’habitude il faudra attendre le passage de 2 premières parties avant de voir arriver les Australiens. Le 1er à se lancer à l’attaque du Brudenell s’appelle Audit Control. Une soirée placée sous le signe du contrôle, on l’aura compris. Touteouïe aime généralement bien les 1ères parties mais est rarement extrêmement éblouie. C’est chose faite ce soir là avec Audit Control. Le chanteur au pull en laine est une sorte de fils caché entre Tom Smith (Editors) et Jim Morrison (faut-il vraiment préciser le groupe ?). Sa voix est basse et profonde. La musique qui l’accompagne est mélodique et sombre comme on les aime. Le chanteur gratifiera même l’audience d’air guitar et de petits pas de danses assez particuliers.

Ça se remplit plutôt mais le public reste bien timide au fond de la salle lorsque Big Deal rejoint la scène. On est un peu moins convaincu que le groupe précédent et le côté statique du duo joue certainement sur cette impression. Enfin à défaut d’avoir une présence scénique, ils ont de l’humour, c’est déjà pas mal.

Lorsque ce que le duo quitte la scène le public s’avance comme un seul homme et est prêt pour accueillir les Australiens. Certains chantent même quelques morceaux. Ça s’annonce bien. Après de longues minutes d’installation et de réglage, Cloud Control entre enfin sur scène et annonce la couleur : ça va être rock n’roll : une batterie qui frappe fort, une guitare bruyante, des sons psychédéliques du clavier et la basse soutenant le tout. Le public danse tandis que le groupe enchaîne les morceaux, apparemment ravi d’être de retour à Leeds.

Brudenell Social Club

On aura droit aux incontournables : There’s nothing in the water we can’t fight, Death Cloud, My Fear, This is what I said et bien sûr Gold Canary, réclamée par le public. Le tout réarrangé à la sauce rock. Malgré le fait d’avoir fait le tour de monde avec leurs titres sous le bras depuis de longs mois, le groupe aime la scène et prend plaisir à sauter sur le peu de cm2 dont chaque membre dispose. Ils nous feront même profiter d’une toute nouvelle chanson dans la même veine que l’album Bliss Release. Le rappel arrive vite et Cloud Control répond à la demande d’un type dans le public. « Into the Line » !! Le chanteur se concerte avec ses amis. La demoiselle qui venait de brancher sa guitare avec difficulté, la repose et se remet derrière son clavier. C’est parti pour Into the Line, une des premières chansons qu’ils aient composées ensemble.

Après une petite heure, Cloud Control quitte la scène. Ils auront réussi à réchauffer l’atmosphère, bien refroidie depuis deux jours. Si vous n’êtes toujours pas converti à Cloud Control malgré tout ce qui a été dit à leur sujet sur ce blog, il n’y a rien d’autre que je puisse faire ! C’est un plaisir pour les oreilles, que demander de plus ?

Publicités