Brainwash Festival 2011

La ville de Leeds ne cesse de proposer des évènements musicaux. Cette année est la 6ème édition du Brainwash Festival étalé sur 3 jours. 3 jours où les aficionados de metal et de rock bruyant se retrouvent au Brudenell Social Club, au Royal Park Cellars et The Librabry Pub. C’est d’ailleurs au Library que le coup d’envoi a été donné vendredi soir avec Dananananaykroyd venus se produire pour la dernière fois avant une séparation annoncée. Touteouïe n’a pas eu l’occasion d’y assister, se réservant pour le samedi au Brudenell Social Club.

Touteouïe n’est pas une spécialiste de métal, écoute à l’occasion et ne peut refuser de passer une journée musicale. Et en ce samedi ensoleillé, Circles ouvre le bal devant une vingtaine de personnes (oui, il est tôt et en plus le soleil est là, dur dur pour les anglais d’y résister !). Mais Touteouïe se fait un plaisir de revoir Circles découvert lors du Live at Leeds. Le groupe avait laissé une bonne impression et ce ne sera pas bien différent cette fois-ci encore. Ce n’est pas du métal mais du rock bien anglo-saxon avec des mélodies qui font mouche.

On entre vraiment dans le vif du sujet avec Shapes, trio bien métal qui tâche, des crieurs plus que des chanteurs, un très bon bassiste (qui en profite pour grimper partout) et un batteur connait bien son instrument. Le chanteur de &you&I (prévu juste après) s’invite sur scène pour l’avant-dernier morceau de Shapes. Et &you&I leur rendra cette faveur en invitant le chanteur et le bassiste de Shapes, sur scène à leur tour. &you&I semble d’ailleurs avoir une bonne quantité d’amateurs dans l’audience, les têtes se secouent au son que lance le batteur pieds nus. Leur musique rappelle Deftones par moments.

On fait une longue pause dû à l’absence de Cowtown déclaré forfait et on enchaîne directement avec Blacklisters qu’on avait eu en première partie de Dananananaykroyd en juin dernier. Le chanteur semble toujours déchaîné, passe plus de temps dans la fosse à sauter sur ses amis, tombant sur eux ou entourant son micro autour d’eux.

C’est au tour de Kong très attendu semble-t-il. Et le trio a trouvé le style vestimentaire parfait pour les concerts : en caleçons moulants et masques flippants sur le visage. Touteouïe ne saurait vraiment qu’en penser et préfère s’exiler à l’air frais de dehors afin de préserver ses oreilles.  Mais on entend tout aussi bien de dehors finalement ! On aura droit à une mini reprise de Come as you are de Nirvana et Today des Smashing Pumpkins plutôt inattendues.

Enfin le groupe que Touteouïe attendait arrive. Maybeshewill dont on a déjà parlé ici. Sans doute le plus mélodique de la journée et le plus agréable aussi. Purement instrumental, les titres sont longs et inspirés, entièrement post-rock, saupoudrés de passages de films (The Network par exemple). C’est beau et ça repose les oreilles même si les riffs ne manquent pas. On est content d’avoir tenu le coup jusque là !

Touteouïe décide d’arrêter son expérience métaleuse après Maybeshewill. On ratera donc Lite et The Icarus Line venus respectivement du Japon et des USA pour l’occasion..  Le heavy métal, c’est sympa de temps en temps mais pas trop longtemps… Et en plus le lendemain on a rendez-vous avec The Horrors, il faudrait garder le peu d’audition qu’il nous reste pour en profiter !

Publicités