Herman Düne – Live à Leeds

Après The Horrors et le Brainwash Festival, Touteouïe a enchaîné avec Herman Düne. Un groupe français à Leeds, youpi ! Alors oui, on passe du coq à l’âne en matière de  concerts ces derniers temps mais on n’y peut rien, il y a trop de choses à voir !

De retour au Brudenell Social Club, toujours avec plaisir, on arrive juste à temps pour le groupe de première partie, Sean Flinn & the Royal We, venu de Portland (USA). Une sorte de folk aux accents country prennent alors possession des lieux. Les morceaux se ressemblent beaucoup mais c’est le style qui veut ça. Le groupe est plutôt sympa et complimente la salle mythique de Leeds. Le tout dure relativement longtemps et à la fin, le groupe invite le batteur d’Herman Düne à les accompagner… sauf que Néman Herman Düne n’est pas dans le coin… dommage.

On n’aura pas à attendre bien longtemps avant qu’Herman Düne n’entre en scène. Les trois musiciens sont chez eux comme ils disent et le répéteront pendant le show. Le Brudenell est leur salle. Le groupe propose un mélange plutôt bien équilibré de leur discographie, faisant danser un public de fans admiratifs.

C’est vrai qu’on peut admirer le talent du groupe, tant à la batterie qu’à la guitare ou à la basse. Tantôt tous ensembles, tantôt David Herman Düne seul à sa guitare (ou à son yukulele), tout s’enchaîne à merveille et on ne peut qu’être ravi d’avoir bravé le vent et la pluie pour y assister.

On les avait imaginés bien plus bavards qu’ils ne le sont, mais après tout, c’est un concert et non un spectacle de Jamel, même s’ils font quelques blagues inspirées. Ce sera une soirée bien sympathique, fermant le marathon musical que Touteouïe avait décidé de s’infliger sur trois jours… Maintenant  on se calme !