The Monkees perd Davy Jones

Deux articles dans la journée, c’est la folie mais on ne pouvait pas se contenter de mettre une simple vidéo pour parler de ça.

Un des chanteurs des Monkees, Davy Jones est décédé ce matin aux Etats-Unis, à l’âge de 66 ans. Pour ceux qui ne connaîtraient pas les Monkees, pensez à la dernière chanson de Shrek 1 I’m a Believer. Si Eddie Murphy en fait la reprise dans le film d’animation, ce titre est d’abord interprété par The Monkees.

Ce groupe est une sorte de Boys Band, recruté sur casting histoire de contrer la montée des Beatles dans les 60s et histoire que les USA aient aussi leur hystérie locale. Le groupe est composé de Micky Dolenz et de l’anglais Davy Jones principalement au chant et respectivement à la batterie et tambourin/guitare, Peter Tork à la basse et Mike Nesmith à la guitare. Pour se faire connaître le groupe fabriqué joue dans la série du même nom pendant quelques années. Sitcom de 20 minutes environ où les 4 apprenti artistes vivent des aventures loufoques, pas toujours bien écrites et réalisées où un ou deux morceaux sont en général interprétés. La sauce prend bien tant aux USA et en Angleterre. Et la Monkees mania fait quelques étincelles.

Mais au bout de quelques années, voyant qu’ils ne peuvent pas avoir de liberté artistique, Mike Nesmith décide de voler de ses propres ailes et fait de la country. Peter Tork s’ensuit laissant Micky Dolenz et Davy Jones seuls à la barre. Ça prend moins bien et finalement le groupe laisse tomber. Ils se sont remis ensemble à plusieurs reprises au fil des années (sans Mike Nesmith) et ont même fait une tournée anniversaire l’année dernière en Angleterre. Touteouïe avait failli aller à Manchester pour les voir mais vu le prix, on s’était calmé.

Davy Jones dans les 60s

En quoi The Monkees, un groupe qui n’a pas réussi à marquer l’histoire musicale autant que The Beatles, peut-il être important ? Non, Touteouïe n’était pas née lorsqu’ils étaient au sommet de leur gloire. Mais dans les 90s, Arté a eu l’idée de rediffuser ces vieux épisodes de la série. On était tombé dessus par hasard, on avait accroché et c’est vite devenu une histoire de sœurs. Alors forcément quand on apprend ce genre de nouvelle, c’est tout une part d’enfance qui s’envole en fumée. Même si la musique reste…

Et quelques titres pour rafraîchir la mémoire.

Avec Davy Jones au micro…

Avec Micky Dolenz au chant…

Toi aussi essaie de chanter aussi vite que lui… bon courage

Advertisements