Muse, le retour

Muse ne fait plus rêver Touteouïe. Depuis un petit moment en fait. Notre petit cœur s’est brisé une première fois avec Absolution. Après deux premiers albums réussis et différents, le groupe avait trouvé son « son », sa marque de fabrique. A croire qu’on préférait quand ils se cherchaient. Black Holes and Revelations et ses titres comme Starlight finit par enfoncer le clou même s’il recélait de titres ambitieux et intéressants comme Knights of Cydonia ou Take a Bow. On se disait que peut-être tout n’était pas perdu. Et The Resistance est sorti. Une résistance avec des textes sans intérêts, des musiques certes efficaces mais du Muse, pur et dur, sans aucun titre qui sorte du lot. Bref, le 6ème album de Muse, on l’attend bien fraîchement.

Et ce n’est pas le teaser proposé par le groupe hier qui fera changer l’affaire. Une espèce de truc estampillé Muse avec corde et grandiloquence assumée suivie de son dubstep, le tout illustré par des scènes de bombardement, bourses et autres faits de société actuels. En soi, qu’ils essaient d’évoluer, ce n’est pas bien grave, ce serait même très bien s’ils pouvaient se réinventer. Mais ne nous voilons pas la face, ils feront comme d’habitude : du Muse avec deux ou trois petites nouveautés et ce sera tout. Il ne faudrait pas bouleverser les fans ni se mettre en danger. Muse c’est bien trop d’enjeux.

On parlera certainement critiques de la société, on va bouleverser des esprits et on continuera à faire des concerts sans âme. Oui Muse c’est des rebelles qui font la même chose depuis 10 ans. Pas de quoi faire les malins les mecs !

Mille excuses chers fans de Muse si vous vous sentez blessés mais c’est un ressenti entièrement subjectif et personnel. Et avec un peu d’espoir peut-être que The 2nd Law sera l’album de la réconciliation Muse/Touteouïe, qui sait? La réponse le 17 septembre 2012.