Kasabian – Live aux Nuits de Fourvière

En ce mois de juillet qui commence, on avait bien besoin d’un concert pour lancer l’été. Et c’est grâce à Haut les Mains Peau de Lapin qu’on a pu assister au concert de Kasabian et Hanni El Khatib au théâtre antique de Fourvière. Tu le sais, depuis le temps, on aime suivre les Kasabian. C’est un groupe live qui se démène pour que la nuit soit inoubliable. La scène est bien la chose qui anime leurs morceaux inspirés et ambitieux. Et on se dit que dans un théâtre antique comme celui de Fourvière, ça devrait plutôt bien rendre…

Kasabian à Fourvière

La première partie est assurée par Hanni El Khatib. On en parle beaucoup et pour éviter de se spoiler le concert, Touteouïe n’a pas vraiment écouté avant de venir parce qu’on aime les découvertes live ! Bref le trio aux influences rock old school, tirant sur toutes les générations de rock et de blues, prend d’assaut le théâtre et le public, dans la fosse, en tout cas est très réceptif. Si ça commence comme ça, les Kasabian ça va être la guerre… On y reviendra. En attendant Hanni El Khatib passe très bien et chauffe l’atmosphère à merveille, même s’il reste très discret envers le public.

Aux alentours de 22h, il fait nuit, le concert des Kasabian peut commencer. Sons électro en entrée puis embrayage immédiat sur Days Are Forgotten. La guerre est bien déclarée ! Les Kasabian ne sont pas venus en touriste. Ils sont bien là pour conquérir le théâtre et le font savoir en envoyant du gros son sans laisser de répit au public pendant les 5 premières chansons du set. La nargue légendaire de Tom Meighan opère et électrise tout le théâtre. Il n’oublie pas de faire participer le public assis dans les gradins en les sollicitant à plusieurs reprises et il en profite pour complimenter le cadre de manière maladroite mais sincère. Sergio Pizzorno nous rappelle qu’il est là lui aussi. Il fait des petites blagues, avec son compère, et provoque la foule. Bref, c’est un véritable festival tant sur scène que dans le public.

On ne sait pas vraiment où regarder ni comment respirer dans la fosse. Les coussins volent de temps en temps. On saute dans tous les sens (Tom Meighan visiblement impressionné sur Empire, de notre côté !), on danse, on retient les slammeurs comme on peut. On n’a pas une seconde de pause et on est complètement trempé mais c’est ce qu’il nous fallait.

Niveau setlist, le groupe n’aura pas fait les choses à moitié en faisant réapparaître certains titres qui nous manquaient comme Take Aim et surtout Processed Beats, issu du premier album, ou en chantant enfin Let’s Roll Just Like We Used, vraiment un des meilleurs titre de Velociraptor! selon Touteouïe. Le rappel s’opère bien évidemment sur le fameux L.S.F. (Lost Souls Forever) et sur un magistral lancé de coussin laissant le groupe absolument interloqué et sous le charme. Et de la fosse, c’était magnifique à voir, avec l’impression qu’il y a un distributeur géant de coussin. Pizzorno restera plus longtemps que ses collègues à essayer d’éviter les coussins et à les renvoyer. Une tradition qu’ils ne sont pas prêts d’oublier.

Retour sur scène après quelques minutes pour enfoncer le clou très profondément avec Switchblade Smiles et ses superbes éclairages, Vlad the Impaler et bien sûr Fire. Le groupe a du mal à quitter la scène et Tom décide de rester un petit peu plus longtemps en chantant a capella un titre des Beatles She Loves You. Il part finalement en coulisse laissant un public épuisé mais ravi d’avoir assisté à un tel spectacle.

Pour les avoir vus un certain nombre de fois, Touteouïe peut te dire que cette performance est sans doute une des meilleures qu’il lui ait été donnée de voir. Un groupe au diapason du début à la fin, un Meighan qu’on n’avait pas vu comme ça depuis bien longtemps, un son fort et puissant, un cadre inégalable, un public résolument là pour mettre le bordel et une setlist remarquable… Que dire de plus ? Ah oui même la météo a été cool !  Une soirée magique, antique et parfaite.

Merci encore à Haut les Mains Peau de Lapin pour l’invitation :)

Tu peux encore voir les Kasabian cet été aux Vieilles Charrues le 22 juillet… Tu sais bien qu’il y aussi  Portishead d’ailleurs le 19 juillet… L’occasion rêvée pour découvrir la Bretagne. Ne te prive pas !

Setlist

Days are Forgotten
Shoot the Runner
Velociraptor!
Underdog
Where did all the Love go?
Let’s Roll Just Like we used to
Processed Beats
I.D.
Take Aim
Club Foot
Re-Wired
Empire
Fast Fuse
Goodbye Kiss
L.S.F. (Lost Souls Forever)

Rappel
Switchblade Smiles
Vlad The Impaler
Fire

She Loves You (Tom Meighan a capella)