Bon Iver & My Brightest Diamond – Live aux Nuits de Fourvière

Les Nuits de Fourvière 2012 touchent à leur fin après une saison encore très riche et variée. Après le concert impressionnant des Kasabian et d’Hanni El Khatib, on a décidé de changer de décor et de découvrir en live My Brightest Diamond et Bon Iver. Grand bien nous a pris !

Toiles de jute descendant des projecteurs, la scène est prête à accueillir My Brightest Diamond. On avait pu lire la critique de Nom de Zeus à ce sujet et elle nous avait donné bien envie de voir ce petit bout de femme sur scène. Affublée d’un diamant en carton sur le visage et d’un rond et carré aux mains, Shara Worden, la chanteuse entre en scène avec son batteur. Bien trouvé ! Elle enchante le théâtre avec sa voix cristal et ses costumes tout aussi réussis : haut de forme ou chapeau pointu étincelant, la demoiselle n’a peur de rien et tout lui va à ravir. Entourée par son incroyable batteur et des cuivres/violon par moment, My Brightest Diamond enchaîne les morceaux sans oublier de remercier ses musiciens à chaque fois. Visiblement contente d’être sur scène, elle dira par la suite qu’elle attendait ce concert avec impatience, si bien qu’elle avait même acheté une nouvelle robe pour l’occasion. Nous, on est plus que content d’avoir assisté à son set composé de titres inspirés et d’une artiste à la voix de diamant et à l’humilité évidente.

Pas de temps à perdre, il est presque 22h et il faut mettre en place la scène de Bon Iver et il y en a du matos : deux batteries, guitares, cuivres, pianos, loupiottes bleues… Bref, notre impatience de découvrir cet artiste sur scène grimpe à mesure que la scène se monte. Et apparemment, on n’est pas les seuls. Le public est prêt à recevoir le groupe de Justin Vernon de pied ferme et à grand coup d’applaudissement. Au bout d’un long moment, on peut enfin les voir monter sur scène… En tout 9 personnes se postent à leur place. Ah oui, quand même ! C’est Perth qui se charge d’ouvrir le bal suivi par Minnesota, WI où les deux batteries justifient leur présence avec brio. Cuivres, violons et la voix perchée de Vernon viennent couronner le tout. Savoureux comme mélange ! L’album Bon Iver est au centre des festivités même si l’artiste n’oublie pas ses précédents efforts.

On en prend pour notre grade et le décor rajoute encore aux morceaux du groupe, résolument plus rock et en même temps tout aussi doux. On ne sait pas vraiment où regarder avec tout ce monde sur scène ! Vernon est plongé dans ses compositions mais finira par en sortir pour parler du théâtre antique et de My Brightest Diamond, à qui il a volé le trompettiste et le violoniste (à moins que ce soit le contraire !). Le rappel sonne le fameux lancé de coussins, dégommant quelques petites loupiottes. La troupe revient pour un dernier morceau avant de saluer le public. Il n’est pas loin de minuit et on a l’impression d’avoir passé plus de temps en compagnie de Bon Iver qui nous aura ravis du début à la fin. On aurait même pu rester quelques heures de plus !

Les Nuits de Fourvière se terminent en beauté avec ces concerts de My Brightest Diamond et Bon Iver qui auront su transporter le public dans leur univers riche, doux et poétique. On n’en espérait pas temps, c’est certain.

Setlist

Perth
Minnesota, WI
Towers
Flume
Creature Fear
Hinnom, TX
Wash
Holocene
Blood
Re: Staxxx
Skinny
Michicant
Calgary
Beth/Rest

Rappel

Wolves

Advertisements