Tom McRae – From the Lowlands

Parfois, il ne fait pas bon être un songwriter discret dans ce monde musical brutal et misant sur les royalties avant la qualité. Tom McRae l’a bien compris depuis longtemps et semble en prendre son partie. Il aura fallu 2 ans pour qu’enfin on puisse entendre la suite d’Alphabet of Hurricanes. A la base cet album devait être double mais la maison de disque de Tom McRae en aura décidé autrement. 2 ans plus tard, l’anglais n’a plus de maison de disque et sort enfin From the Lowlands par ses propres moyens, sans distributeur et misant sur ses fidèles.

A l’écoute des 9 morceaux de From the Lowlands, on remarque sans mal que ce disque est sans doute le plus épuré que le monsieur ait fait. Non qu’il ait déjà fait des albums très « violents » ! Arrangements sommaires, guitare acoustique au centre, portée discrètement par le violoncelle ou le piano. On retrouve avec plaisir des morceaux déjà entendus sur scène : Belly of a Whale, All That’s Gone (interprétée lors du concert de Leeds l’année dernière) et la magnifique Alphabet of Hurricanes. On regrette d’ailleurs que ce morceau n’ait pas gardé son côté purement acoustique comme ce fut le cas lors de sa tournée en 2007, mais le texte reste tout aussi beau.

Quand Tom McRae sortait un nouvel album, il essayait de nouvelles sonorités, de nouveaux rythmes : A day like today, For the Restless, Still Love You en sont de très bons exemples. En ce sens, l’entrée en matière de From the Lowlands, Lately’s all I know, est beaucoup moins ambitieuse mais ne manque pas de charme. Fuck You Prometheus semble enregistrée en plein air ce qui ne gâche rien, avec le chant des oiseaux derrière la voix de Tom McRae.

La force du chanteur réside toujours essentiellement dans les paroles de ses chansons. Un poète des temps modernes. A ce niveau, From the Lowlands ne fait pas exception. L’album ne surprendra pas les habitués mais ne devrait pas non plus les décevoir, ce qui est déjà pas mal. On peut surtout saluer la pugnacité du petit anglais semblant se battre contre le vent pour pouvoir exister sur la scène musicale. Tant qu’il tiendra le coup, on le soutiendra.

A voir en live dans des petites salles françaises à un prix dérisoire en octobre. On ne peut que t’encourager à aller l’applaudir, d’autant que ce sera sa première tournée solo. Pas de violoncelle, ni quatuor à cordes. Cette fois-ci, Tom McRae se met à nu. (Date de la tournée)

Pour te procurer From the Lowlands, rends-toi sur le site officiel de Tom McRae ! En plus, en attendant de recevoir le disque « physique », tu auras droit à un mp3. Sympa non ?!