Kadebostany – Live à Lyon

Pour défendre leur dernier album, Pop Collection, sorti le 12 novembre dernier et qu’on te recommande chaudement, Kadebostany était de passage à Lyon, sur le toit de la Sucrière. Un cadre qui leur va bien.

Kadebostany Lyon

La scène rappelle dans de nombreux détails les symboles déjà aperçus dans leurs clips. Ecran sous forme de drapeaux, néons disséminés un peu partout, il ne manque plus que les morceaux pour qu’on se croie enfin en Kadebostany. La lumière s’éteint et la troupe entre enfin sur scène, affublés d’uniformes Kadebostaniens. On est prêts à en prendre plein les oreilles et les yeux.

Et c’est ce qui va se passer à mesure du concert. Les morceaux de Pop Collection en live prennent une pleine dimension sonore, d’abord, avec un son parfait, reverbs et cuivres sur place. Puis le visuel s’ajoute à la sauce déjà bien savoureuse : des clips vidéo diffusés sur les drapeaux et les néons habillent la scène. Il ne manque plus qu’un groupe bien présent sur scène et ce serait parfait.

P1010157Si en Kadebostany, il y a un micro-climat, c’est aussi le cas de leurs concerts apparemment. La générosité et la chaleur de la délégation Kadebostanienne sur scène ne font aucun doute et on se laisse aisément transporter dans leur univers. La voix d’Amina est parfaite, dans ses envolées lyriques comme dans ses passages hip-hop. La Ministre-Diva de Kadebostany vit ses textes jusqu’au bout de ses doigts, et danse dès qu’elle le peut. Tandis que le Président, Kadebostan gesticule derrière sa console et s’offre quelques échappées vers le bassiste/guitariste de la troupe. Il pourra s’approcher un peu du public à quelques occasions comme le morceau Hey ! invitant le public à chanter et à frapper des mains.

Pendant un peu plus d’une heure, on est complètement immergés dans l’univers attachant de Kadebostany et on aimerait bien que ça dure toute la nuit. Mais la magnifique Walking with a Ghost sonne déjà l’amorce du final. Le Président présente ses acolytes et la troupe salue avant de reprendre leur place pour le dernier morceau de la soirée : Jolan. Le groupe s’est donné à fond, on a passé une excellente soirée en leur compagnie. On prendrait bien un billet pour la Kadebostany d’ailleurs. Vivement leur retour dans nos contrées lyonnaises !