500 articles, ça se fête !

500 articles500 articles, ça se fête ! Toute Ouïe s’est refait une beauté pour l’occasion. Le changement c’est maintenant bien. J’espère que sa nouvelle garde-robe te plaira. J’ai même fait un petit logo sur paint. Je vais changer de carrière et me lancer dans le design ! (non, hein, il y a des gens qui font ça très bien).

Même si ces articles ne sont pas tous d’une qualité extraordinaire (bon la plupart sont absolument géniaux, c’est vrai), j’ai mis tout mon amour dans chacun d’entre eux. L’important dans ce blog, ça a toujours été de partager mes coups de coeur, quelques coups de gueule (très rare, il faut l’avouer) et surtout de la bonne musique.

Pour ce 500ème article, j’aurais pu m’amuser à compter le nombre de mots écrits sur ces pages ou à calculer le temps passé à s’occuper du blog mais ça ne sert pas franchement à grand-chose et ça aurait pris bien trop de temps. Toute Ouïe a vu le jour à Leeds en janvier 2011. On ne savait pas trop quoi en faire et finalement 3 ans et 9 mois plus tard, le petit blog continue son bonhomme de chemin.

Même si ces derniers temps, j’ai moins le loisir de rédiger autant qu’au début, Toute Ouïe restera toujours ma grande fierté et je ne pourrai jamais me résoudre à m’arrêter à 500 articles. Peut-être qu’en 2018, on fêtera les 1000 articles du blog. Qui sait ?

En attendant, je tiens surtout à remercier les gens qui passent dans le coin, voir de quoi on parle, écouter ces artistes qui remplissent ces pages. Merci pour eux.

Et puis il y a nos différents contributeurs qui écrivent avec talent. Mezz, eVe et Roublard, merci pour vos plumes !

On n’oublie pas non plus Ephélide pour leur contact toujours très sympathique. Les Nuits de Fourvière pour leur confiance et tous les gens qui envoient des mails sur touteouie [@] gmail.com, ça fait toujours plaisir même si je ne réponds pas toujours favorablement aux demandes.

Plein de choses vont suivre et j’espère que tu seras de la partie. Great Music Day à tous !

Et pour illustrer cet article en musique, on a choisi un très bon morceau d’Elbow, issu de leur dernier chef d’oeuvre, The Take Off and Landing of Everything.

« You have never known dumbfounded
So out of reach and hollowed through
Blue and white the light and sound surrounded
As the music pulls you through
And on that hallelujah morning
In the arms of new love, the peace that you feel’s real life »