Comment faire une bonne mixtape ?

On a une passion chez Touteouïe, outre bloguer, écouter de la nouvelle musique, regarder des clips et aller à des concerts… C’est même très vintage comme passion. Non, on n’écoute pas encore de vinyles mais ça ne devrait plus tarder. Non. Nous, on fait des mixtapes (ou des mix-cd).

mixtape cassette

Une mixtape ? Pour ceux qui n’auraient pas connu les walkmans cassettes, c’est une compilation. Déjà à l’époque, je passais mon temps à enregistrer les chansons qui me plaisaient sur le Mouv’ (à l’époque lointaine où c’était une bonne radio). J’ai fait pas mal de compilations pour les uns et les autres, pour n’importe quelle occasion. Ça devient vite une drogue, en fait.

Après, avec les graveurs, j’ai évolué aussi et je me suis lancée dans la confection de mix-cd (et quand on y pense, c’est quand même plus facile que de calculer le nombre de minutes pour que tout rentre dans la cassette). Bref, j’aime ça et personne n’ose me dire que ça les saoule donc je continue. Ceci dit cette semaine, on m’a fait une commande, donc ça prouve bien que je fais du bon boulot, héhé !

Du coup, je vais te donner mes secrets pour créer la mixtape idéale, parfaite, extraordinaire…

1. Trouve un thème (ou pas)
Une mixtape à thèmes, c’est bien. Un peu comme un Top 10 mais en un peu plus long. Par exemple, la commande que j’ai eue cette semaine, c’est une mixtape à écouter en voiture. Donc tu peux le prendre sous plusieurs angles : soit tu pioches dans les chansons sur les road trip et les voyages, soit tu mets juste des chansons qui passent bien quand tu conduis. Ceci dit, les thèmes c’est surtout une limite qu’on peut facilement franchir. Ça peut être le Top de l’année, le top chansons qu’on écoutait au lycée etc. Tu peux même faire le best of d’un groupe que tu aimes, comme ça, oust les chansons un peu nulles.

2. Qui va l’écouter ?
Si tu fais une mixtape pour quelqu’un, c’est bien de connaître ses goûts. Personnellement, si on me filait une mixtape avec que de la variété française actuelle, je l’écouterais pas souvent. Et inversement, je ne ferais pas une mixtape de métal norvégien à mon paternel. Si tu tombes sur une personne curieuse alors tu as de la chance. Renseigne-toi donc sur ce qui lui plait, quitte à glisser un ou deux morceaux inattendus pour lui faire découvrir quelques petites pépites musicales.

3. Lance tes idées
Prends une feuille et un stylo si ton ordinateur n’est pas à disposition et commence à écrire les titres de chansons qui feraient bien dans le thème choisi. Ne lésine pas sur la quantité. Tu peux aussi aller piocher sur internet les idées des gens. Au final, tu feras le tri en ne gardant que celles qui vont bien.

4. Homogenic is the key
Etre homogène ou pas ? Je dirais que oui. Et encore que. Oui, parce qu’une mixtape un peu foutraque avec d’un coup des morceaux supers violents au milieu de Sigur Ros, ça surprend certes mais ça peut vite être un peu lourd. L’inverse est possible : si tu fais une mixtape spéciale métal hardcore évidemment, tu vas pas mettre un petit Heal the World de Michael Jackson, soyons cohérent. Après, si ton thème c’est la Mixtape Anarchique, tu fais ce que tu veux. Par contre, essaie de varier les tempos, histoire que ce ne soit pas toujours la même chose.

high fidelity mixtape

5. Trouve le bon générique
Oui, je parle de générique parce qu’une Mixtape, selon moi en tout cas, c’est un peu comme un film. Ça doit commencer comme il faut. Et il faut donc trouver un bon morceau qui donne envie de continuer, qui te met direct dans l’ambiance. Et il en va de même pour la dernière chanson. Il faut clore le sujet avec quelque chose de fort.

6. Trouve un titre à ta Mixtape
Ce n’est pas obligatoire et tu peux juste mettre la date du jour où tu as gravé ton cd mais au bout de 30 compiles tu vas avoir du mal à savoir où se trouve tel ou tel morceau. Regarde si dans les paroles des chansons que tu as sélectionnées, tu n’as pas une bonne phrase qui passe bien. Ou alors vise les « Top Songs », c’est classique mais efficace.

7. Créé ta pochette de disque
J’adore cette partie de la confection de la mixtape et je peux passer plus de temps que pour trouver les morceaux à mettre dedans. Ce qui est bien, c’est que tu peux trouver des « template » (des patrons) de pochettes CD, comme ça les mesures sont bonnes en général. Il suffit de changer la photo de la jaquette devant, en y mettant bien le titre de la mixtape, et le derrière tu mets les titres (si tu as un boitier à l’ancienne évidemment – si tu as un boitier tout fin, autant mettre les titres devant).

Et voilà, il ne reste plus qu’à offrir ta mixtape ou à la garder pour toi. Si tu l’offres, pense à demander un retour sur l’ensemble des morceaux, dans l’hypothèse de refaire une compile pour la même personne et ainsi éviter les erreurs de casting.

*****

John Cusack dans High Fidelity : « Now, the making of a good compilation tape is a very subtle art. Many do’s and don’ts. First of all you’re using someone else’s poetry to express how you feel. This is a delicate thing. »