Le Top 10 des meilleurs morceaux de Muse

Le nouvel album de Muse sort le 8 juin prochain. Son nom : Drones. Pour l’instant, on en a eu quelques extraits et ça nous fait plutôt peur. On s’est même demandé pourquoi on perdait notre temps à écouter le trio anglais sachant que les deux derniers albums n’étaient pas franchement à la hauteur, loin de là.

muse band

Et puis, on s’est rappelé d’une époque, où Muse était le nouveau souffle rock, et où les paroles sombres étaient aussi bien écrites que chantées, sans compromis aucun. On s’est réécouté toute leur discographie dans l’ordre chronologique. Difficile de ne pas voir la chute s’opérer, album après album. On a même réussi à arriver, non sans douleur, au bout de The 2nd Law, leur pire album en date. Et tout ce qu’on a retenu c’est que Muse n’a pas écrit de bonne chanson depuis 2006. C’est un constat purement subjectif, c’est certain et les milices vouées à la cause Muse, ne seront sans doute pas d’accord. Mais nous, non plus on ne fait pas de compromis avec Muse. Quand on n’aime pas, on le dit. Dommage qu’ils ne nous entendent pas. Enfin… on a quand même trouvé d’excellents morceaux, la preuve.

On a érigé notre liste des meilleures chansons de Muse. On s’est seulement concentré sur les albums studio, sans prendre en compte les Face B. En fait, le deuxième album de Muse, Origin of Symmetry serait un Top 10 à lui tout seul, si on enlève Hyper Music… Mais on a voulu quand même parler des autres albums.

*****

10. Blackout (Absolution)
Quand Muse plongeait dans la douceur en 2003, ça donnait ça. Des paroles sombres et un Matthew Bellamy dans la retenue. Don’t kid yourself, Muse don’t know how to do this anymore.

9. Uno (Showbiz)
« You could’ve been number 1 (…) but you blew it away ». C’est un peu ce qu’on a envie de dire au trio anglais…

8. Sunburn (Showbiz)
Le premier album de Muse s’ouvrait donc sur ce morceau. Un piano comme en spiral et un jeune Bellamy qui vocalement, ne se prenait pas encore pour une diva, et qu’est-ce que c’était bon… Et cette basse, on en parle de la basse ?

7. Space Dementia (Origin of Symmetry)
La grandiloquence, chez Muse, c’est un peu une marque de fabrique. On aurait d’ailleurs pu mettre Citizen Erased dans ce top, maintenant qu’on y pense. (merde, on n’a pas mis Citizen Erased dans le top ?!) Mais la noirceur évidente et la fin apocalyptique de Space Dementia a remporté la bataille.

6. Take a Bow (Black Holes and Revelations)
Quand on compare l’ouverture de Showbiz et l’ouverture de Black Holes etc., il n’y a presque rien à voir. Mais la montée en puissance de Take a Bow est tellement ultime qu’on était obligée de l’inclure ici.

5. Stockholm Syndrom (Absolution)
Un bon gros morceau bien lourd pour envoyer tout valser. Une bonne batterie qui attaque tout. Bref, pas la peine d’ajouter du vocodeur et autre dubstep pour envoyer du pâté.

4. Micro Cuts (Origin of Symmetry)
Ah Micro Cuts, l’ovni de la discographie de Muse où Bellamy démontre la gamme élevée de sa voix, pour un résultat à faire fuir un chat (testé sur un chat, qui n’aura souffert que pendant 3 min 38, rassure-toi).

3. Knights of Cydonia (Black Holes and Revelations)
On approche du trio de tête. Si Black Holes a de sérieux défauts, il est quand même orné d’une ouverture et d’un final plutôt impressionnants. Knights of Cydonia clôt donc un album mitigé, en apothéose. On oublierait presque la présence de Starlight dans l’album. Et puis, quel clip !

2. Showbiz (Showbiz)
Showbiz possède une puissance de feu assez inégalable. On sent toute la tension monter petit à petit jusqu’à l’explosion totale. Non, mais quand tu entends ça, tu ne peux pas aimer Reapers… Ah lala, quel gâchis !

1. Newborn (Origin of Symmetry)
A la manière de Sunburn, Newborn ouvre le 2e album de Muse, avec encore plus de panache et de majesté. On se rappelle encore la première fois qu’on l’a écouté en 2001, et les frissons qu’on a eu pendant 6 min et quelques…

Comme quoi, on trouve des bons morceaux dans la carrière de Muse. La prochaine étape sera de sélectionner les pires chansons du groupe. Le choix risque d’être difficile, tellement il y en a (bouh, méchante Toute Ouïe aigrie !). En attendant, le nouvel album de Muse, Drones sortira le 8 juin prochain. On a déjà pu entendre 5 morceaux, dont Dead Inside, qui n’est finalement pas la pire. Tous aux abris !