Le rock français est-il mort ?

On entend souvent cette question : le rock français est-il mort ?

Certes, on ne parle pas ou très peu de ce style musical sur ce petit blog et pourtant, on a vraiment commencé à s’intéresser à la musique à travers de nombreux musicos francophones. Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Et oui, le Mouv’ passait encore du rock et si c’était indie, c’était encore mieux. Et puis, ils t’offraient des places de concert, ou ils organisaient même carrément des concerts privés. Celui de Luke à l’Espace Julien de Marseille, le 17 novembre 2001 par exemple – oui, on a gardé le billet dans notre porte-feuille…

dit-rock-francais-etait-mort-1-L-1

Quand tu remontes à une quinzaine d’années en arrière, les blogs n’existaient pas ou très peu, l’adsl était un rêve et les magazines musicaux se glissaient entre les livres de géo ou d’allemand. A cette époque-là, tout tournait dans notre poste, surtout si c’était en français. A l’époque, les anglophones étaient peu nombreux à envahir la chaîne hi-fi. Notre ambition suprême c’était de former un groupe comme Dolly, un jour. Les choses ont bien changé, nos goûts surtout.

Et pourtant, il reste une scène rock en France. On les entend peut-être moins. En même temps, on n’écoute plus la radio, on n’achète plus les magazines musicaux et on fait le tri. Mais il faut le dire : le rock français n’est pas mort. Il reste des artistes irréductibles qui font du bon boulot.

Par exemple, si tu n’as rien de prévu ce vendredi 27 novembre, va faire un tour au Ninkasi Kao de Lyon pour t’en rendre compte par toi-même. Luke va te prouver qu’il reste encore des bons paroliers et des bons compositeurs de riffs. Tout ça pour dire qu’en live Luke, ça envoie, alors vas-y ! Et écoute donc ce morceau tout à fait d’actualité pour te motiver !

Et si tu as des groupes de rock français actuels qui valent le coup, partage ! (Merci de ne pas citer les BB Brunes, s’il vout plait)

Advertisements