Que mettre sous le sapin en 2015 ?

Oh oh oh ! C’est bientôt Noël et guess what ?! Tu t’es encore pris à la dernière minute pour faire tes cadeaux. Pas grave, on a la solution, comme chaque année depuis nos débuts en 2011. Voilà ce qu’on retient de l’année 2015 en musique.

pere noel

La Sélection de Noël de Toute Ouïe

On a plutôt bien commencé l’année avec Restriction, le 10ème album du collectif d’Archive. Attention, si tu déprimes, n’écoute pas ça.

Le printemps a débarqué avec quelques pépites musicales. Tout d’abord, il y a eu le magnifique album de Villagers, Darling Arithmetic, qu’on a écouté des centaines de fois depuis et ça passe toujours aussi bien, alors ne te prive pas.

En avril toujours, il y a eu encore un très bon album de Calexico, Edge of the Sun. En même temps, ils semblent incapables de faire de mauvaises chansons, et c’est tant mieux.

On a attendu longtemps le retour de Florence Welch aka Florence & The Machine. Mais notre patience aura payé puisque la demoiselle signe avec How Big, How Blue, How Beautiful, une excellente performance. Entre douleur et douceur, il n’y a qu’une lettre.

Avec septembre, un nouveau genre musical débarque d’Afrique du Sud, la Noir Wave. Petite Noir se fait ambassadeur du genre et livre Life is Beautiful / La Vie est Belle, un véritable bijou.

En octobre, c’est le retour d’Editors qui nous aura soufflé avec In Dream, qu’on a du mal à lâcher. La noirceur et le froid devraient habiller ton hiver avec style.

Toujours en fin d’année, Matt Berninger (The National) a décidé de sortir des sentiers battus et s’est accoquiné avec Brent Knopf pour un rendu forcément réussi : EL VYReturn to the Moon.

On n’en a pas parlé mais les albums de Jeanne AddedBe Sensational et RoverLet It Glow doivent évidemment figurer dans toute bonne discographie qui se respecte. Tout comme Akö de Blick Bassy, qu’on a découvert en live en première partie de Joan Baez cet été.

*****

Qu’ont retenu nos supers chroniqueurs de cette année 2015 ?

Honneur aux dames. eVe a vraiment craqué sur Jeanne Added cette année ainsi que sur Florence & The Machine. Du côté testostérone, elle opte pour Foals, avec What Went Down. Et pour être honnête, 2015 a surtout été une année retour en arrière pour notre chroniqueuse.

Lazy Pete te propose :

  • Le 1er album éponyme de Viet Cong, groupe canadien de post-rock.

Après s’être pris une salve de sept bastos soniques en plein bide, on n’a qu’une envie, c’est retourner sur le champ de bataille, tripes à l’air, la fleur au fusil. Les canadiens nous maltraitent avec un post punk crépusculaire, mélodique et foutraque. A l’image du single ciselé Continental Shelft ou encore Death qui nous achève dans un dernier râle extatique de 11 minutes.

  • Encore un 1er album mais de groupes confirmés: FFS, l’alliance de Franz Ferdinand et de Sparks.

Qui aurait pu croire que cette union contre-nature de Franz Ferdinand et Sparks allait engendrer l’un des meilleurs albums pop de cette année ? Pas moi ! Pourtant, force est de constater la cohérence de l’ensemble, sans fioritures ni artificialités. Petite préférence pour la bien nommée Collaboration don’t work synthétisant à merveille l’univers des deux formations.

  • L’album, Humain Trop Humain de San Carol, groupe angevin.

Cocorico, un album qualitatif, ambitieux et made in France, ça ne se refuse pas ! Humain trop humain est un grand disque, indéniablement rock dans l’esprit avec ses refrains à scander, ses riffs de grattes saturés et sa batterie martiale. Ce qui ne l’empêche pas de faire dans l’introspectif électronisant comme sur la sur transcendantale L’œil s’ouvre.

  • L’album Policy de Will Butler.

Si je vous dis Arcade Fire, vous me répondez forcément Win Butler ! Dans l’ombre du talentueux grand frère se cache Will un homme-orchestre virevoltant contribuant à la folie des concerts du groupe. Will se lance en solo et nous offre une pépite aux multiples influences sans tomber dans l’auto plagiat. Je vous mets au défi de ne pas résister à l’irrépressible envie de balancer les hanches sur Anna.

*****

Et en live ?

A Noël, on peut aussi offrir des places de concert. Qui foulera les scènes françaises en 2016 ?

Les Insus (ex-Téléphone) seront en tournée un peu partout l’année prochaine. Dans la catégorie reformation, on aura aussi Louise Attaque sur les routes en 2016. Par ailleurs, Coldplay s’invite à Nice en mai et ce n’est pas encore complet. Il reste encore des places en fosse pour The Cure à Lyon (le 17 novembre). Dream Theater jouera 2 jours à Paris en mars prochain. Tame Impala sera au Zenith de Paris le 31 janvier. Il y aura aussi Balthazar, Rover et autres grands noms intéressants sur les routes en 2016 alors profites-en pour jeter un oeil sur les sites de billetterie traditionnelle.

Sache également que pour les fêtes, certains festivals vendent leurs pass moins cher. C’est le cas notamment de Garorock qui propose son pass 3 jours à 90€ au lieu de 110€; et de notre cher festival lyonnais, Woodstower qui met en vente et ce, jusqu’au 17 janvier prochain, la place pour le samedi 27 août à 10€ seulement (hors frais de location). Ce serait dommage de se priver. N’oublie pas de garder des sous pour les Nuits de Fourvière, hein !

Et Joyeux Noël musical à tous !

Advertisements