Blanker Republic, la découverte live

Pendant que certains regardaient la Nouvelle Star, d’autres sont allés faire un tour en bateau pour découvrir pleins de bonnes choses musicales. C’était une petite finale pour accéder à la grande finale des Battle of the Bands qui se déroulent les mardis à l’Ayers Rock. Du rock sous fond de pintes de bière à 4€, c’est la fête !

On ne va pas épiloguer, nos préférés ont remporté leur pass pour la finale à Baltard – euh à l’Ayers Rock dans deux semaines. Leur nom : Blanker Republic.

blanker republic

Ce sont 5 garçons. Ils nous viennent de Besançon. Ils font du bon rock qui envoie du lourd, en anglais dans le texte, ce qui est plutôt un avantage quand on connait nos goûts pour le rock français. Et surtout, ils ont de l’énergie à revendre et c’est peu de le dire. Et ça aussi, c’est un truc qu’on aime (si tu fais ton Alex Turner à tirer la gueule derrière ton micro, tu ne nous intéresses pas.) En contraste, par contre, on a trouvé le public un peu timide, ce qui est dommage vu la performance de ces petits jeunes. Du coup, on s’est dit qu’on allait te partager leur EP en écoute ici pour que tu te fasses une idée. Tu risques de secouer la tête assis dans ton canapé.

On souhaite un avenir plein de rock n’roll, de groupies et de tournées pour Blanker Republic. Ils le méritent amplement (et ce, rien que pour le legging léopard du batteur !).

Outre Blanker Republic, ce soir-là, il y avait Void, groupe de métal qui a aussi fait du bon boulot avec humour, ce qui ne gâche rien. Sleekstain ont secoué leur tignasses sur du hard-rock en offrant un hommage à Lemmy de Motörhead. Et le duo guitare/batterie Yeah Baby Yeah a bien clos cette soirée définitivement rock, dans un style à la Black Keys. Une bonne soirée en somme.

Publicités