Depeche Mode – La Conférence de Presse 2016

Après plus de 30 ans d’activité, Depeche Mode est une machine aux rouages désormais parfaitement rodés. Rien de bien surprenant pour un groupe agrémentant ses compositions de sons métalliques. En effet, depuis 2001, tous les 4 ans, un nouvel album voit ainsi le jour, suivi toujours par une tournée mondiale de stades et de zénith (où vous entendrez toujours les mêmes classiques agrémentés de 4 à 5 morceaux de la nouvelle galette), puis d’un DVD live… Dommage que la qualité des albums ne soit pas aussi constante…

depeche-mode-conference-de-presse-2016

Bref, Fletcher, Gahan et Gore tenaient en ce mardi 11 octobre à midi, une conférence de presse à Milan (conférence assez molle et sans véritable préparation), pour annoncer la sortie, au printemps, de Spirit, leur ??ème album, successeur de Delta Machine. Actuellement inachevé, Depeche Mode nous a averti que leur album était pour l’instant nul, sans intérêt et n’était qu’alimentaire. Non, on déconne, comme tout artiste en promo, c’est « leur meilleur album », « mieux que ce qu’ils ont pu faire ces dernières années ».

Quelques courts extraits nous sont alors proposés. Nous y retrouvons des sons synthétiques, électro et teintés de blues, qui font le succès du groupe. Difficile de dégager un réel avis, tant les extraits étaient courts. A noter que pour cet album, Depeche Mode a changé son producteur principal (et qui avait travaillé sur les trois derniers albums) pour engager James Ford, producteur attitré de Florence + The Machine, et du dernier très bon album de Foals. Rassurant !

Concernant la tournée, seules les dates d’été européennes ont été annoncées. Pour les fans français, trois dates sont prévues pour la France : Lille, Nice et Paris. En attendant les dates précises, suite à une fuite ce week-end, nous pouvons déjà dire que le concert de Lille aura lieu le 29 mai 2017. Si vous connaissez un fan fêtant son anniversaire ce jour-là, et ayant peut être perdu son emploi récemment, ou en passe de le perdre, c’est le cadeau idéal pour Noël.

Soudain, Roberto, de République Tchèque comme son prénom l’indique, prit la parole : « Je vous aime beaucoup, je suis toujours satisfait mais est-ce que vous avez prévu de nous surprendre cette tournée, avec des morceaux que nous n’entendons plus, genre Blasphemous Rumours, Something to do…». Réponse inespérée : « Oui, nous avons entendu sur les dernières tournées les réclamations de nos fans, que ce soit sur Internet ou directement après un concert, et nous avons décidé qu’effectivement pour cette tournée Violator et Songs of Faith and Devotion seront en retrait, afin de proposer des morceaux d’albums plus anciens, que nous jouerons avec un son nouveau, et pas uniquement en piano voix comme nous avons pu le faire depuis 2001 »…

Non on déconne encore ! Que nous sommes facétieux ! En vrai, Fletcher a répondu qu’ils n’avaient pas changé leur méthode de sélection pour créer la setlist et qu’ils ne peuvent de toute façon pas satisfaire tout le monde (prévoyez donc Walking in my shoes, Precious, I Feel You, Policy of Truth, Never Let Me Down, Personal Jesus ou Enjoy the Silence, qui depuis leur création respective ont été sur chacune des tournées – ou presque on ne va pas vérifier, vous avez saisi l’idée).

La conférence de presse a duré environ une heure. Outre les informations précédentes, voici un bref résumé des autres infos : Fletch porte toujours les mêmes lunettes de soleil depuis 1993, Gahan a des chaussures dorées, Svetlana d’une télé allemande est amoureuse de Dave, ils œuvrent pour des associations de charité, etc etc.

En tout cas, dans l’absolu, une conférence de presse qui ne nous a pas appris grand-chose ! A titre de comparaison, pour Delta Machine, un morceau complet avait été dévoilé ! Tant pis, nous devrons attendre alors encore quelques mois avant de pouvoir apprécier le cru 2017 de Depeche Mode.

Mots (facétieux) de Roublard