Instant Découverte – Songs: Ohia

On est un peu du genre obsessionnel quand on aime un artiste. Soyons clair, on va pas les poursuivre au bout du monde non plus… quoique. Quand on découvre quelque chose de chouette, on va l’écouter en boucle et en boucle et en boucle… ça faisait un moment que ça ne nous était pas arrivés mais là, franchement, c’était obligé…

Bref, notre dernière obsession s’est posée sur un projet appelé Songs: Ohia, qu’on a découvert il y a quelques semaines et il serait temps d’en parler…

Parce que Songs: Ohia, c’est tout simplement magnifique. Voilà, c’est dit !

jason-molina_1

Un peu d’histoire

Songs: Ohia est un projet porté à bout de voix par un américain, Jason Molina. C’est le seul membre récurrent du « groupe » puisque les musiciens qui l’accompagnent varient selon les albums. Et des albums, il y en a eu un sacré paquet en très peu de temps puisque Songs: Ohia a commencé en 1996 et c’est terminé en 2003. C’est court comme carrière certes, mais heureusement qu’ils ont été prolixes avec pas moins de 11 albums / EP à leur actif (et on ne compte pas les albums live parce qu’on n’en finirait plus). Notons d’ailleurs qu’ils sont sortis sur le chouette label Secretly Canadian

Pourquoi on aime ?

Il y a la voix de Molina forcément. Chaude et triste à la fois. Comme ses paroles de chanson en fait. Et puis, il y a l’orchestration, un gros tantinet folk, tirant sur le rock alternatif voire le country par moment. C’est même un peu épique parfois. Bref, c’est beau, quoi ! On s’écoute tous les morceaux avec une délectation non négligeable. Quand c’est bon, faut pas se priver.

Et après Songs: Ohia ?

Molina a monté un autre projet au début des années 2000, Magnolia Electric Co. Mais, on ne s’est pas encore plongé dedans – on fait ce qu’on peut à rattraper notre retard. Puis, il est tombé malade et nous a quitté en 2013. T’imagines le choc quand on a commencé à tomber en amour avec sa musique et qu’on s’est rendu compte qu’on pourrait pas le voir en live… On a raté le coche.

Mais on a de la bonne musique à écouter et c’est déjà pas mal. D’ailleurs, qu’est-ce qu’on va bien pouvoir te mettre pour accompagner l’article ? On a eu une sacrée révélation avec le morceau The Lioness, issu de l’album du même nom. Alors, ça sera notre illustration musicale en espérant que ça te donnera envie de creuser davantage dans la musique du regretté monsieur Molina.

Bonne (re)découverte !

Publicités