L’année 2016 en concert

C’est la tradition depuis les débuts du blog. C’est l’heure du bilan live de cette année 2016. A jeter un œil à ce qu’on a vu en live, c’est assez varié mais on a surtout assisté à de très beaux moments de concerts dans notre bonne ville lyonnaise surtout. Oui, on a été sage… mais on a surtout choisi les meilleurs !

live-shot-anthony-delanoix

On a commencé cette année 2016 en compagnie des belges de Balthazar à l’Epicerie Moderne. Le concert à guichets fermés nous a fait un bel effet, comme c’est souvent le cas, à l’Epicerie Moderne qui recevait la même semaine, ce cher Rover. On ne pouvait pas décemment rater ça donc on a foncé à Feyzin pour un chouette moment teinté d’humour.

En février, on a fait la découverte d’un jeune groupe français : Blanker Republic. Foi de Toute Ouïe, il faut les voir sur scène pour mesurer tout leur potentiel.

Changement de mois, changement d’ambiance. On est en mai, le moment des Nuits Sonores. Pour notre première participation, on a opté pour le NS Days du jeudi avec Tony Allen et Black Madonna entre autres. Peut-être qu’on testera une nuit l’année prochaine… Toujours aux Nuits Sonores, on est allé voir Mogwai qui présentaient leur bande originale pour Atomic et cela ne nous aura pas laissé indemne.

Juin approche et avec lui, les Nuits de Fourvière. Encore une fois la programmation était au top et on a bien cassé notre tirelire d’ailleurs. Notre premier show n’était autre que celui de l’impressionnante PJ Harvey, pleine de plumes et de grâce.

Petite pause à Fourvière, car notre envoyé spécial Nono était au Hellfest, sur les terres du métal et de la statue de Lemmy. Retour sur ses impressions : Jour 1, Jour 2, Jour 3.

La première semaine de juillet, s’est intégralement faite dans le théâtre antique de Fourvière. Au programme, la très belle Nuit Soulélue coup de cœur collectif des blogueurs cette année. On a été inspiré parce que c’était vraiment une belle découverte avec la magnifique voix de Charles Bradley.

On a continué avec les australiens de Tame Impala, plein de flower power et de good vibes à prendre pour recharger les batteries les plus basses. Sans doute un des meilleurs concerts de cette année.

Comme à Fourvière les soirées se suivent et ne se ressemblent pas, notre rendez-vous suivant était avec les islandais de Sigur Rós qui nous auront une nouvelle fois séduite avec leurs visuels, leurs morceaux et la voix de Jónsi . Pfiou !

La petite déception serait peut-être du côté des Last Shadow Puppets. Efficace certes mais un peu court à notre goût. Bon, cela nous aura donné l’opportunité d’entendre Les Cactus chantée par Alex Turner donc on ne va pas se plaindre.

Il faudra attendre la rentrée et novembre pour faire trois très bons concerts. Tout d’abord, direction l’Epicerie Moderne avec les anglais de Wild Beasts qui ont semble-t-il pris un vrai plaisir à présenter Boy King et ces deux voix sont toujours aussi belles.

Changement de décor pour un concert qu’on attendait avec une impatience non dissimulée. Oui, Suuns était encore une fois une sacrée claque mais on n’attendait pas moins de leur part. Merci les petits chéris !

On finit 2016 avec des retrouvailles. Celles de Toute Ouïe et de Robert Smith. The Cure n’était pas revenu à Lyon depuis 1996 et cette fois-ci ils avaient les excellents Twilight Sad dans leurs bagages donc autant dire qu’on a passé un moment délicieux de 4h (1ère partie incluse évidemment). Certains devraient prendre exemple.

Pour le moment, on n’a qu’un concert de prévu en 2017 et c’est en avril mais, on n’a pas vraiment regardé ce qui se préparait donc on devrait bien trouver quelque chose à se mettre dans l’oreille. Suite au prochain épisode.

Bonne fin d’année à tous et toutes et fêtez le Jour de l’An comme il se doit avec de la bonne musique !