Peter Silberman – Impermanence

Peter Silberman est la voix de The Antlers qu’on affectionne tout particulièrement alors quand son album solo Impermanence, est sorti en février, on n’a pas résisté et on l’a écouté, écouté, encore écouté… Mais on n’en a même pas parlé. Et pourtant, Impermanence, c’est 6 morceaux seulement pour une durée totale de 36 minutes délicieuses.

Pendant l’écoute de ce premier album, l’introspection est de mise et Silberman la distille avec talent. Les arrangements sont sobres : juste une guitare, une voix incroyable et un silence qui s’infiltre par intermittence. Impossible de ne pas penser à Jeff Buckley sur le morceau d’ouverture de 8 minutes, Karuna, tant pas la guitare, la structure et la voix aux multiples octaves de Silberman. La douceur cotonneuse de New York, dont on a déjà parlé, s’ensuit et on ne s’en lasse vraiment pas. Gone Beyond et Maya ressemblent à deux jolies berceuses. La voix de Silberman s’envolant même à la fin de Maya. La douceur reste de mise sur Ahimsa : « No violence, no violence today » est répété pendant presque la totalité du morceau comme pour ce se rassurer.

Le titre Impermanence qui clôt se solo album semble à part du reste des chansons. Instrumental de plus de 3 minutes, entre acouphène et son aérien à la fois nous rappelle les circonstances de l’écriture de ce disque. Il faut dire que le monsieur a eu quelques soucis d’audition après la dernière tournée de The Antlers, qui l’ont laissé dans une étrange position : dur de chanter quand tu ne supportes même plus le son de ta voix – si belle soit-elle. On est en tout cas ravi qu’il s’en soit remis et que ça lui ait inspiré Impermanence.

En écoutant Impermanence, on a vraiment l’impression que Silberman joue pour nous dans notre salon, sans s’imposer jamais. On a juste envie d’être tout seul sous la couette, à regarder la neige tomber, histoire de se mettre dans l’ambiance. A l’heure où on écrit, il fait trop beau pour que ça colle. Mais tu vois l’idée. En tout cas, Impermanence est indéniablement un très bel album à découvrir maintenant.

Peter Silberman sera en concert au Pop Up ce soir (24 avril) alors un conseil : vas-y ! Tu vas passer une bonne soirée, foi de Toute Ouïe.

Publicités