The Cat Empire – Live à Lyon

Mardi soir, pendant que toute la France tremblait devant nos héros tricolores modernes, nous virevoltions aux sons endiablés du groupe australien The Cat Empire.

On va pas te la jouer connaisseur de nouveau. Avant que nous ne remportions nos places au blindtest jupitérien de l’acadabrantesque bar Le Coup de Folie, jamais nous avions entendu (ou entendu parlé de !) ces talentueux Melbourniens.

Et pourtant nous n’avons pas affaire ici à de jeunes chatons, mais bien à des vieux matous, trémousseurs de foule depuis près de deux décennies.

Mais aventureux que nous sommes, l’inconnu ne nous fait pas peur, et surtout pas lorsqu’on nous annonce un combo de jazz, de funk, de rock, de hip-hop, de latino et de reggae ! Intéressant programme !

Ainsi, nous nous positionnons, un brevage à la main, en bonne position dans la fosse du Transbordeur. L’attente est longue, sage, mais nous patientons fixement en matant nos intrépides gaulois sur les téléphones de gentils camarades.

Quand soudain les lumières s’allument enfin, le groupe apparaissant, accompagné, comme tout groupe vaguement assimilé à du reggae, d’une odeur printanière.

Ne connaissant pas plus que ça le groupe, on ne va pas te parler de la setlist. Visiblement, vu l’hystérie générale, celle-ci fait effet et les fans hardcore sont ravis. Ca saute, ça crie, ça slamme. Ca marche, bras dessus, bras dessous, tous ensemble dans le mouv. Nous ne sommes plus à Lyon, nous ne sommes pas en Australie, mais dans un petit troquet au milieu de la jungle d’amérique du sud.

La générosité des musiciens est communitative. Toujours avec un impeccable smile, la troupe enchaîne les chansons, et les solos. Car oui, en tant que groupe, et en tant qu’excellent jazzman, chaque membre du groupe nous livre des solos habités (à l’image du sosie de Jack White, sosie d’un soir, qui chante chaque note qu’il pianote) à vous faire décrocher la machoire : solo de batterie par ici, solo de trombone et de trompettes par ici, en passant par un solo incongru de scratch de la part du DJ.

The Cat Empire ne devrait repasser en France que dans plusieurs mois. Ca te laisse du temps, cher lecteur, pour apprivoiser leur discographie, avant d’entrer dans l’arène l’hiver prochain.

Mots de Roublard

Publicités