Du blog au podcast, découverte d’un monde nouveau

Tenir un blog depuis plus de 5 ans, c’est déjà cool : partager des découvertes studio, des sentiments live et autres clips plus ou moins barrés, c’est presque devenu notre quotidien si bien qu’on est toujours sur le qui-vive. Mais ce n’est pas parce que tu sais plus ou moins bien écrire sur la musique depuis tant d’années, que tu es capable de t’exprimer à l’oral aussi facilement. C’est le défi qui nous a été lancé en ce mois d’avril 2016.

sound engineering

On a eu la chance de participer à l’excellente podcast « Plus Etrange que le Paradis » que tu peux suivre depuis 1 an via mixcloud. Chaque mois, ce sont 3 passionnés qui te parlent de cinéma et de musique pendant plus de deux heures. Comme ces passionnés ont une culture assez impressionnante et qu’ils savent la partager, on prend notre pied à l’écouter à chaque fois, à découvrir de belles choses, dans le meilleur des cas, même si ça nous arrive de ne pas accrocher à tout. Mais la session d’avril a été quelque peu différente car Toute Ouïe est passé de l’autre côté du miroir. En mode cash investigation, on te raconte tout ici.

Comment ça marche

Chacun des chroniqueurs proposent 2 ou 3 ouvres musicales ou/et cinématographiques à « étudier » pendant quelques semaines, le temps de caler la date de l’enregistrement. Mais il ne faut pas ouvrir de discussion avant l’émission de peur de ne plus rien avoir à dire le jour J. Donc, on fait les autistes « tu as écouté ? – oui. POINT ».

Le temps de gestation pour la session d’avril a été de 3 ou 4 semaines, le temps de digérer 3 films et 4 albums. Déjà, il faut réfléchir à ce que tu veux présenter. Pour le baptême du feu, on a eu droit de choisir 3 sujets. Mais que prendre ? Pour compliquer la chose, niveau musique, on a décidé de parler d’artistes qu’on a très peu mentionné dans ces 600 articles. On aurait pu parler de Cloud Control ou autre coup de cœur de ces dernières années mais c’eut été trop facile. On a donc opté pour Flobots et The Black Angels. Puis on a voulu présenter un de nos films cultes : Ghost World. Sauf qu’aimer un film ne veut pas nécessairement dire que c’est facile à présenter.

Et puis, il faut essayer de comprendre le choix des autres chroniqueurs. Ce n’est pas toujours facile mais l’intérêt de cette podcast est d’échanger donc, on peut dire ce qu’on veut sur les sujets des autres. Si on a pas aimé, on a pas aimé et il faut le dire. C’est le jeu ma pauv’ Lucette.

De l’écriture à la parole

Ecrire, c’est bien pratique : tu peux vraiment choisir tes mots, prendre le temps d’expliquer les choses comme il faut. Ce n’est pas toujours réussi à 100% ici mais au moins, au fait le maximum. Pour ce qui est de s’exprimer à l’oral, c’est vraiment autre chose. Il faut que ce soit vivant : tu ne vas pas lire ton article ou tout ce que tu as prévu de dire donc il faut connaître ton sujet sur le bout des ongles et savoir le défendre face à des chroniqueurs qui n’auront pas forcément aimé tel album ou tel film. C’est vraiment un autre exercice. Et c’est ce qu’on a trouvé de plus difficile même si Loïc Le Mab et Denis D2G ont bien pris soin de nous pendant l’enregistrement. (Merci !)

Bref, tout ça pour dire qu’on a aimé cette expérience musicale, cinématographique et radiophonique, même si nos interventions ne sont pas toujours aussi parfaites qu’on les aimerait, mais c’est la vie, baby. Et on fera mieux la prochaine fois !

Il ne te reste plus qu’une chose à faire : faire un tour sur la page mixcloud de Plus Etrange que le Paradis et écouter toutes les podcasts disponibles. Ou sinon, tu peux déjà commencer par la podcast d’avril avec nous dedans ! Bonnes découvertes !

Publicités